Bientraitance

b2ap3_thumbnail_soin.jpgEn positionnant le patient comme un sujet acteur et en mobilisant son potentiel, les professionnels en gériatrie soutiennent le processus d’individuation du patient. Ainsi le soin au quotidien peut-il aider celui-ci à prendre conscience de soi et à se projeter dans un devenir. Le soin est ici à considérer, par le biais du geste infirmier, comme une présence attentive et lucide qui confère au lieu sa valeur d’espace d’accueil. Dans un tel contexte confiant, une attitude affirmative parvient à se mettre en place par laquelle s’exprime la face singulière de la créativité dans le soin.

Lire la suite fleche
Source : www.cairn.info

Lectures : 855 Commentaires
Notez cet article:
2

mourirIl ne s’agit pas tant de « bien traiter » la personne que d’être soucieux de son ‘’bien’’, de ce précieux qu’elle confie au professionnel de santé ou du médicosocial lorsqu’elle n’est plus elle-même en capacité de l’assumer seule sans soutien. Un ‘’bien’’ complexe en ce qui pourrait le définir, le circonscrire : il ne se limite pas à sa seule santé tant il est constitutif de ce qu’elle, de ce à quoi elle est attachée, de son identité ; ce qu’il importe de reconnaître et à quoi notre attention doit être consacrée. Dès lors, dans son intentionnalité l’acte de soin se comprend comme un geste, une attitude, une démarche en humanité témoignant d’un souci de l’autre ; l’expression d’une attention, d’une considération et d’un respect : il engage, voire il oblige.
Il ne s’agit donc pas tant d’estimer ce qui est ‘’bien’’ pour la personne que de tout mettre en œuvre pour prendre en compte et servir ses aspirations, selon sa propre hiérarchisation de ses préférences et de ses attentes. Cela consiste à créer, en quelque sorte, un environnement favorable, un espace relationnel propice à l’exercice d’un soin ajusté à la demande de la personne ainsi capable de mobiliser les ressources intérieures indispensables à son bien-être, à une certaine sérénité.

Intervention du mardi 3 février 2015 au Forum de bioéthique, Strasbourg

Lire la suite fleche

Source : www.espace-ethique.org

Lectures : 3053 Commentaires
Notez cet article:
4

consentementLe consentement introduit la notion de réciprocité. Lorsqu'on évoque la démence, il s'agit de considérer l'autre en tant que personne, dans son intégrité. Le consentement sous-tend également la notion de devoir au sens moral du terme ; devoir par rapport à soi, devoir à l’égard de l'autre, dans une relation mutuelle qui engage l'acception d'un état, d'un évènement, d'un devenir. En tant que psychologue clinicienne, le travail que j'entreprends avec les patients ne peut se faire qu'avec leur consentement. Cela signifie pour le patient, qu'il consente au fait que quelque chose s'accomplisse à nouveau en lui, au travers de la maladie, par elle et malgré elle.

Lire la suite fleche
Source : www.espace-ethique-alzheimer.org

Lectures : 2938 Commentaires
Notez cet article:
1

par le dans Bientraitance

tutoiement-ehpadA-t-on le droit de tutoyer les malades ou les résidents ?
Le tutoiement est-il une maltraitance ?
Que faire lorsqu’un résident demande à être tutoyé ?
Ces questions sont fréquemment débattues dans la communauté soignante, et les réponses sont souvent tranchées. C’est d’autant plus paradoxal que nous avons tous l’exemple de soignants qui manient le tutoiement avec une tendresse, une dignité, un respect qui dissuadent de toute critique.
Mais la question qu’il faudrait aussi se poser, c’est : pourquoi la question se pose-t-elle ? Pourquoi y a-t-il là un enjeu, à supposer qu’il y en ait un ?

Lire la suite fleche
Source : michel.cavey-lemoine.net

Lectures : 6964 Commentaires
Notez cet article:
5

infantilisation-personnes-ageesLe plus souvent inconsciente, l'infantilisation des personnes âgées s'infiltre néanmoins dans de nombreux discours et situations : prise de décisions, activités, administration de médicaments, etc. Quel sens ce mode de relation prend-il tant pour la personne âgée que pour les soignants ? Quels en sont les enjeux psychiques latents ?

Lire la suite fleche

Source : www.cairn.info

Lectures : 6458 Commentaires
Notez cet article:
4

Mots-clés

accompagnement accueil activités affectivité âgisme aidants Alzheimer angoisse de mort animaux appareil psychique approches non-médicamenteuses argent art atelier thérapeutique bénévolat bientraitance Bistrot Mémoire blouse blanche chute clowns communication comportements troublés consentement consolation convention tripartite corps couple âgé culture déficiences sensorielles délire démence fronto-temporale démence sévère dépendance dépression désorientation deuil domicile ecmnésie écrit EHPAD émotion empathie engagement social environnement épuisement éthique euthanasie expression familles fatigue féminisme fin de vie FNG fonds documentaire formation gérontologie groupe groupe de parole groupe thérapeutique habitudes handicap hôpital Humanitude identité inclusion infantilisation institution intimité inutilité jeu législation littérature livre maison maladie chronique maladie neurodégénérative maltraitance mémoire métapsychologie mort mots narcissisme nuit opposition Parkinson paroles PATHOS personnalité personne âgée personnel perte philosophie philosophie du soin posture professionnelle projet de vie individualisé psychanalyse psychologie psychologie clinique psychologue pudeur pulsion de mort recherche reconnaissance des émotions faciales repères représentation rire secret professionnel séminaire sensoriel sexualité SLA société soignants soin soin relationnel soins solitude stéréotypes stimulation subjectivité suicide technologies téléphonie sociale témoignage tests neuropsychologiques traçabilité transmission traumatisme travail du vieillir troubles cognitifs tutoiement Validation vécu professionnel vieillissement