Institutions

ReposIl a été montré que l’engagement dans des activités quotidiennes a un effet bénéfique sur la qualité de vie des personnes présentant une démence et vivant dans une structure d’hébergement à long terme. De même, la réalisation d’activités quotidiennes même légères, et donc une réduction de la sédentarité, peut avoir un effet positif sur l’état physique de ces personnes. Et pourtant, les structures d’hébergement à long terme demeurent encore, en grande majorité, un monde d’inactivité. C’est ce qu’ont récemment confirmé den Ouden et collaborateurs (2015) dans une étude menée aux Pays-Bas et visant à observer les activités quotidiennes de 723 personnes âgées résidant dans des structures d’hébergement à long terme (des personnes présentant une démence et des personnes présentant d’autres problèmes, somatiques ou neurologiques). Cette étude montre que la plupart des résidents passent leurs journées inactifs (à dormir, à regarder la TV ou à ne rien faire) et en position assise ou couchée. Ces résultats sont accablants et confirment, s’il en était encore besoin, qu’un profond changement de culture s’impose dans les structures d’hébergement à long terme !

Lire la suite fleche
Source : www.mythe-alzheimer.org

Lectures : 2387 Commentaires
Notez cet article:
6

Il existe un large consensus sur le fait que l’organisation et le fonctionnement actuels de la majorité des structures d’hébergement à long terme pour personnes âgées, en particulier celles qui accueillent des personnes présentant une « démence », ne favorisent pas leur bien-être (physique, psychologique, et social) et leur qualité de vie. Il y a donc un grand besoin de structures d’hébergement innovantes.
Ces dernières années, on a vu apparaître, dans différents pays, des structures de vie de plus petite taille, plus proches des environnements habituels et familiaux (aux plans de l’architecture et des activités). De façon plus spécifique, a été développé le concept d’hébergement « vert » ou d’hébergement dans les fermes (« green care farms »).

Lire la suite fleche
Source : www.mythe-alzheimer.org

Lectures : 2325 Commentaires
Notez cet article:
8

ehpadEntrer en Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD)... Quitter   son   voisinage,   ses habitudes,  sa  maison,  son  fauteuil  à  côté  de la fenêtre donnant sur le verger, sur ce beau cerisier   qui   a   abrité   tant   de   repas   en famille...doux souvenirs... Le   jour   J   est   arrivé,   au   revoir   chère   et inestimable  maison  (quand  il  est  possible  de lui  dire  au  revoir) ;  doux  souvenirs,  vous  au moins,  vous  pourrez  suivre, peut-être, dans les valises, dans les pensées..

Lire la suite fleche
Source : www.lettre-psychogeriatrie.com

Lectures : 3027 Commentaires
Notez cet article:
10

desorientation Trop souvent on enferme la personne âgée désorientée dans le carcan de la démence Alzheimer sans chercher à comprendre mieux ce qu’elle vit et ce qu’elle ressent.
La désorientation est multiple. Elle se situe au niveau du temps mais aussi au niveau des différents repères dans les espaces qui nous environnent et qui échappent petit à petit, insidieusement à la personne âgée désorientée.
Paradoxalement, l’Institution, qui l’accueille et qui cherche à maintenir son autonomie, entraîne aussi sa myriade de pertes des repères.

Lire la suite fleche

Source : www.cairn.info

Lectures : 3056 Commentaires
Notez cet article:
4

par le dans Institutions

nuit-ehpadLes nuits sont longues en EHPAD, l’équipe soignante réduite. Bien sûr la majorité des résidents dort. Cependant, s’ils ne sont pas empêchés par des barrières chimiques et/ou physiques, certains résidents se lèvent, appellent, ont faim ou encore ont besoin d’un autre pour convaincre leurs peurs, leurs angoisses et leurs incertitudes de les laisser tranquilles. Pour que cela soit possible il est nécessaire de penser le travail soignant nocturne et de l’articuler avec les soins et l’activité sociale diurnes. Une réflexion sur ce thème à partir d’une expérience de terrain dans le cadre d’une EHPAD accueillant des personnes souffrant d’une démence de type Alzheimer est proposée et témoigne de l’intérêt du soin nocturne, protégeant le sommeil, régulant les troubles psychiques, calmant les besoins physiologiques...

Lire la suite fleche
Source : www.cairn.info

Lectures : 2995 Commentaires
Notez cet article:
8

Mots-clés

accompagnement accueil activités affectivité âgisme aidants Alzheimer angoisse de mort animaux appareil psychique approches non-médicamenteuses argent art atelier thérapeutique bénévolat bientraitance Bistrot Mémoire blouse blanche chute clowns communication comportements troublés consentement consolation convention tripartite corps couple âgé culture déficiences sensorielles délire démence fronto-temporale démence sévère dépendance dépression désorientation deuil domicile ecmnésie écrit EHPAD émotion empathie engagement social environnement épuisement éthique euthanasie expression familles fatigue féminisme fin de vie FNG fonds documentaire formation gérontologie groupe groupe de parole groupe thérapeutique habitudes handicap hôpital Humanitude identité inclusion infantilisation institution intimité inutilité jeu législation littérature livre maison maladie chronique maladie neurodégénérative maltraitance mémoire métapsychologie mort mots narcissisme nuit opposition Parkinson paroles PATHOS personnalité personne âgée personnel perte philosophie philosophie du soin posture professionnelle projet de vie individualisé psychanalyse psychologie psychologie clinique psychologue pudeur pulsion de mort recherche reconnaissance des émotions faciales repères représentation rire secret professionnel séminaire sensoriel sexualité SLA société soignants soin soin relationnel soins solitude stéréotypes stimulation subjectivité suicide technologies téléphonie sociale témoignage tests neuropsychologiques traçabilité transmission traumatisme travail du vieillir troubles cognitifs tutoiement Validation vécu professionnel vieillissement